Bernadette Malgorn

Bernadette Malgorn soutient Véronique Bourbigot

Législatives à Brest 

Bernadette MALGORN  soutient Véronique BOURBIGOT

La Commission nationale des investitures  des Républicains, réunie le 22 juin 2016, vient d’investir pour les élections législatives de 2017, Véronique BOURBIGOT, sur la circonscription de Brest-Ville (Brest-Bohars-Guilers-Gouesnou).

Bernadette MALGORN apporte son total soutien à Véronique BOURBIGOT, conseillère municipale,  élue du Rassemblement pour Brest, et conseillère départementale.

Bernadette MALGORN appelle  les Brestoises et les Brestois désireux d’un profond changement  en 2017 à se mobiliser, à  s’engager   avec enthousiasme et détermination,  aux côtés de notre candidate pour conquérir cette circonscription et redonner  enfin toute sa chance à l’agglomération brestoise.

Bernadette Malgorn soutien Véronique Bourbigot
Publié dans le 24 juin 2016 dans Ouest France

Hommage à Jean-Yves Cozan à la maison de la Rivière

 

hommage à Jean-Yves Cozan

Il y a un an disparaissait Jean-Yves COZAN, grand amoureux et défenseur de la Bretagne et Président du Parc Naturel Régional d’Armorique pendant 18 ans. Bernadette MALGORN a participé à l’hommage organisé ce samedi 18 juin à la Maison de rivière (Sizun), le centre de découverte de la rivière et du milieu aquatique fondé par Jean-Yves COZAN il y a tout juste 30 ans.

Cette cérémonie a été suivi de l’inauguration du nouveau chemin d’interprétation de la rivière.

 

comité-3

 

Hommage à Jean-Yves COZAN (1939-2015) par Bernadette MALGORN

paru dans les publications de l’Association Bretonne

« Je ne suis pas venu apporter la paix sur la terre, mais l’épée ».

Jean-Yves COZAN connaissait bien cette parole du Christ, rapportée dans l’Evangile de Matthieu. La paix sur la terre, l’harmonie entre les civilisations, le développement de la Bretagne, la défense de sa culture, la recherche du bien commun, non, tout cela ne nous est pas apporté sur un plateau ! Read more

Les 70 ans de Don Bosco

Bernadette Malgorn Don Bosco Brest

Ce vendredi 27 mai, Bernadette MALGORN, accompagnée de Brigitte HU et de Laurent GUILLEVIN (élus du Rassemblement pour Brest), ont participé aux 70 ans de l’association Don Bosco.

Créée en 1946, le premier foyer situé à la Roche Maurice n’accueillait à l’époque que les jeunes garçons orphelins ou courant un grave risque moral. Depuis, l’association s’est diversifiée et se décline maintenant en quatre pôles :

  • La protection de l’enfance : Au quotidien l’association accompagne les enfants et familles en grande détresse sociale et œuvre au quotidien pour l’insertion des jeunes dans les quartiers sensibles.
  • Les actions médico-sociales : Enfants, adolescents et adultes en situation de handicap physique ou mental sont accueillis au sein d’unités spécialisées.
  • L’initiative sociale : Visant à faire des questions sociales une préoccupation citoyenne, l’association propose de nombreuses prestations d’insertion, de formation et d’accès aux soins.
  • Garde d’enfant : Don Bosco gère plusieurs établissements de garde pour les petits de 0 à 4 ans.

Bernadette MALGORN a échangé longuement avec des salariés des instituts médico-éducatifs et foyers de Landerneau, des directrices des crèches de Brest mais aussi avec Michel JEZEQUEL Directeur général de l’association.Tous passionnés par leurs métiers, ils font de Don Bosco un véritable acteur du territoire, l’association au plus de 1000 salariés, défend des valeurs d’humanisme laïc.

 

 

Bernadette Malgorn condamne les violences contre la police et les commissariats brestois

Drapeau vfrançais

Bernadette MALGORN condamne avec la plus grande fermeté les violences et insultes à l’encontre des forces de police et les dégradations contre les commissariats brestois, commises par une minorité de casseurs qui ne respecte ni la République, ni ses symboles.

Aurions-nous oublié avec quel dévouement et abnégation nos policiers et gendarmes exercent leur mission dans des conditions difficiles au péril de leur vie ?

Aurions-nous oublié leur action exemplaire au moment des attentats islamistes et chaque jour encore face aux menaces qui pèsent sur notre pays et sur nos concitoyens ?

Aurions-nous oublié ces centaines de policiers victimes, morts ou blessés, et leurs familles ?

Tout cela serait-il oublié ?

Non, l’immense majorité des Brestois et de Français savent ce qu’ils doivent à nos forces de sécurité qui dans notre démocratie sont notre rempart contre la démagogie et la violence.

Partout sur notre territoire, force doit rester à la loi de la République !

Scroll To Top