Bernadette Malgorn au Forum Libération

Bernadette Malgorn participera au débat
« Comment densifier la ville sans créer de ghettos ? »
vendredi 15 avril à 9h30 lors du Forum Libération à Rennes

Densifier la ville ? Est-ce une telle évidence que le comment précède le pourquoi ? Mais sept milliards d’habitants sur la planète – bientôt neuf – cela fait autant de bouches à nourrir et de personnes à loger. On redécouvre qu’il faut préserver les terres agricoles et maîtriser l’étalement urbain. Aalborg remplace Athènes et le développement durable le fonctionnalisme.

«En finir avec les grands ensembles » : tel fut le mot d’ordre lancé en 1989. Ces grands ensembles avaient permis de reconstruire rapidement la France après la seconde guerre mondiale, d’accueillir les rapatriés d’Algérie et les vagues de l’exode rural. Est-ce encore la forme la plus adaptée au mouvement ininterrompu de l’immigration venue du Sud et de l’Est, lié à la mondialisation et à la libre circulation dans une Europe qui manque d’enfants ? Pourquoi n’avons nous pas réussi à éviter les désordres urbains et la création de ghettos ?

Face à ces réalités, les politiques publiques ont oscillé entre un objectif de mixité sociale parfois érigé en dogme et le romantisme de la cité sublimant des cultures urbaines censées transcender cultures d’origine et culture française. Plus réparatrices  que prospectives, les orientations nationales n’ont longtemps trouvé qu’un faible écho chez les élus locaux.

Quel accueil des immigrants ? Quelle intégration ? Quels liens établir entre habitat, transport, travail et activités ? Quelle place pour les familles ? Quelle visibilité des femmes dans l’espace public ? Quelle cohabitation entre les jeunes et les personnes âgées ? Ces questions, il ne faut pas les éviter,  y compris en tenant compte de l’origine des personnes, si l’on veut lutter contre les ghettos.

Notre modèle républicain s’oppose à toute relégation. Il ne peut s’accommoder d’un enfermement communautaire ou du gonflement des poches de pauvreté. Sans adaptation des politiques foncières et de l’économie de l’habitat, il sera difficile de promouvoir une véritable mobilité sociale et urbaine. Et c’est le chemin de la croissance et de l’emploi qui ranimera le creuset républicain sur chaque parcelle du territoire de la France.