Une nouvelle organisation pour l’Observatoire national des zones urbaines sensibles

Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris, et Bernadette Malgorn, présidente de l’Observatoire national des zones urbaines sensibles (Onzus), saluent la publication du décret n°2011-628 relatif à l’Onzus qui vient de paraître au Journal Officiel du 1er juin 2011, conformément à la décision du gouvernement actée lors du Comité interministériel des villes du 18 février dernier.

L’Onzus a pour rôle d’observer l’évolution des conditions de vie dans les quartiers de la politique de la ville et d’évaluer les effets des dispositifs déployés à leur bénéfice. Il publie, chaque année, un rapport rendant compte de ces évolutions.

Le décret modifie l’organisation de l’Onzus. Son conseil d’orientation, rénové, impulse les études de connaissance des quartiers et d’évaluation des politiques publiques et en apprécie les résultats. Un conseil scientifique, nouvellement créé garantit la validité scientifique des travaux engagés. L’Observatoire se donne ainsi les moyens d’améliorer la connaissance des quartiers et d’engager une évaluation solide et systématique des politiques publiques qui y sont menées.

Le décret élargit par ailleurs les partenariats. Outre la représentation d’un plus grand nombre d’administrations, le conseil d’orientation prévoit la présence de représentants des acteurs de la politique de la ville (membres du corps préfectoral, Union sociale pour l’habitat, centres de ressources, associations professionnelles, délégués du préfet) ainsi que d’opérateurs tels que l’Agence nationale de l’habitat (Anah), la Caisse des Dépôts (CDC) et l’Institut national d’études Démographiques (Ined).

« Je suis convaincu que l’évaluation des politiques publiques est essentielle pour améliorer nos dispositifs et je me félicite que la politique de la ville, déjà modèle en la matière, se dote d’outils encore plus performants. L’élargissement du partenariat à des acteurs très impliqués comme les bailleurs sociaux, les délégués du préfet ou les associations enrichira indéniablement nos analyses », se félicite Maurice Leroy.

Pour Bernadette Malgorn, « cette réorganisation va permettre à l’Onzus d’appréhender pleinement la place des quartiers de la politique de la ville au regard de l’ensemble des sujets de société. Avec le lancement de l’enquête « Panel Politique de la ville » destinée à suivre les trajectoires d’habitants des quartiers populaires et la réorganisation des instances de l’Onzus, 2011 marquera une véritable évolution pour l’évaluation de la politique de la ville ».

Communiqué de presse relatif à une nouvelle organisation pour l’Observatoire national des Zones urbaines sensibles