Avis de l’Association des Régions de France : Bernadette Malgorn vote pour Erasmus, contre les propositions de l’ARF concernant Europe Créative

L’ordre du jour du bureau de l’Association des régions de France, réuni le 30 mai, comportait deux avis à transmettre à la Commission européenne. L’un portait sur l’extension et  la simplification du dispositif « Eramus ». L’autre concernait le programme culturel Europe Créative visant à augmenter ce budget et à le déléguer aux régions. Bernadette Malgorn, l’une des représentantes de l’opposition au bureau de l’ARF a voté pour le premier et contre le deuxième avis de l’ARF : explications de l’élue bretonne.

« Au nom de mes collègues représentant l’opposition, j’ai voté la proposition visant à demander l’amplification du programme Erasmus et la simplification des procédures pour y accéder », explique Bernadette MALGORN, leader de l’opposition au Conseil régional de Bretagne. « Bien que la période ne soit pas à la dépense publique, Erasmus est un programme qui ne pèse pas lourd dans le budget européen et qui rencontre une forte adhésion parmi les jeunes » insiste l’élue finistérienne.

En revanche, l’élue d’opposition a émis un avis défavorable sur la proposition  de l’ARF concernant le futur programme européen culturel Europe Créative. «D’abord pour des raisons institutionnelles, la demande l’ARF n’est pas conforme au principe de subsidiarité qui régit le droit communautaire. Ensuite  parce que la proposition de la commission européenne d’adosser le programme Europe Créative aux politiques économiques paraît la plus efficiente et plus réaliste que la position de l’ARF qui consisterait à saupoudrer les politiques culturelles européennes avec la multitude d’acteurs que comporte ce secteur en Europe », conclut Bernadette MALGORN.