Notre Dame des Landes : l’étrange silence du président du conseil régional de Bretagne

NDL« Après avoir affirmé durant la campagne des régionales en 2010 que la Région n’adhérerait jamais au syndicat mixte de financement de l’aéroport Notre Dame des Landes, à peine réélu Jean-Yves Le DRIAN a trahi sa promesse. La position de notre groupe a toujours été claire. Nous sommes favorables à la création de cet équipement participant au développement économique de la Bretagne et du grand ouest notamment en liaison avec la ligne TGV Rennes-Quimper. Mais considérant qu’il s’agit d’un projet porté par l’Etat et la Région des Pays de la Loire, nous nous sommes opposés à son financement par la Bretagne », rappelle Bernadette MALGORN, leader l’opposition de la droite et du centre au conseil régional de Bretagne.

« Alors qu’à la suite d’un appel d’offres, le contrat de concession a été accordé au groupe Vinci en décembre 2010, que des procédures administratives sont en cours, pour des raisons politiciennes, un moratoire sur ce projet est signé en catimini entre un groupe de manifestants et une délégation du parti socialiste de Loire-Atlantique » constate l’élue bretonne.

«  Face à cette manœuvre, Jean-Yves Le DRIAN qui a engagé de son propre chef la Région Bretagne dans le syndicat mixte reste étrangement muet. Si moratoire il devait y avoir c’est aux collectivités membres du syndicat mixte d’en débattre et d’en décider démocratiquement et non pas aux officines du parti socialiste » conclut Bernadette MALGORN.