Intervention de Bernadette Malgorn lors de la discussion relative à l’amélioration des axes ferroviaires Rennes/Brest et Rennes/Quimper phase 2

tgvMonsieur le Président, Chers Collègues,

Dans mon discours de politique générale hier, je vous disais à propos de la communication sur l’étude « d’information relative à l’amélioration des axes ferroviaires Rennes/Brest et Rennes/Quimper phase 2 » : que l’heure de vérité avait sonné.

Chers collègues, que se cache-t-il derrière cet intitulé ? Pour nous, élus du groupe des élus de la droite et du centre, c’est l’avenir de notre projet commun, de vos engagements, Monsieur le Président, de mettre Brest et Quimper à trois de Paris, qui, maintenant, se joue.

Sans refaire l’histoire, je tiens quand même à pointer le fait que cette étude arrive bien tardivement. En effet dès juin 2007, il y a donc cinq ans, nous apprenions que la technologie pendulaire avait été abandonnée. En conséquence, il fallait à l’époque, lancer immédiatement des études permettant de trouver des études alternatives pour atteindre notre objectif.

Et maintenant, de quoi sommes-nous saisis ? D’un rapport d’informations où vous allez nous demander de donner acte de cette « information relative à l’amélioration des axes ferroviaires Rennes/Brest et Rennes/Quimper phase 2 ». C’est l’intitulé officiel. C’est la question que vous nous posez ? Ou bien de véritables orientations pour la suite des choses. C’est une première ambiguité que nous souhaiterions voir levée.

Maintenant avec l’étude qui nous est communiquée, le constat est accablant et sans appel. Je cite « les aménagements sur les lignes classiques se sont révélés peu efficaces, avec un gain de temps cumulé maximum de 3minutes30 sur l’axe nord et de 5minutes sur l’axe sud et ce en supposant un traitement de tous les puits de vitesse ».

Monsieur le Président, vos tergiversations n’ont que trop durées. Nous les avons dénoncées, ici, dans cette enceinte, depuis que nous y siégeons. Nous n’étions pas les seuls. Investir en Finistère n’a pas cessé de les dénoncer. Mais aussi le sénateur Marc. Il va falloir maintenant dire la vérité aux bretons sur vos intentions (…) Lire l’intégralité de l’intervention de Bernadette Malgorn lors de la discussion relative à l’amélioration des axes ferroviaires Rennes/Brest et Rennes/Quimper phase 2