Jubilé sacerdotal de Job an Irien : « Une foi ancrée dans la culture bretonne »

Ce samedi soir 27 octobre l’église de Tréflévénez n’était pas assez grande pour accueillir les personnes venues rendre hommage à Job an Irien pour son jubilé sacerdotal. « Job an Irien a une foi profonde ancrée dans la culture bretonne. C’est lui qui a permis de transmettre le patrimoine choral de nos grands parents pour le faire renaître dans nos églises », commente Bernadette MALGORN.

« Tout en respectant la tradition, Job an Irien a compris que pour faire vivre la langue dans la pastorale il était aussi nécessaire de s’ouvrir à la création contemporaine, c’est ainsi qu’on lui doit de nombreux cantiques de sa composition ».

Symbole de son action, ce sont les chorales Allah’s Kanan et Hekleo qui dans un concert de très grande qualité ont rendu hommage à l’œuvre de Job an Irien. « Quand l’on voit le nombre de jeunes qui expriment leur foi en breton c’est réconfortant pour l’avenir. Job an Irien a su transmettre le flambeau », conclut Bernadette MALGORN.