Assemblé Générale des maires ruraux du Finistère

Vendredi 7 décembre, dans la commune de Raymond MESSAGER, maire de Landudal, il y avait deux conseillers régionaux finistériens du groupe « Droite et Centre de Bretagne » : Bernadette MALGORN et Ludovic JOLIVET ont assisté à l’Assemblée Générale des Maires ruraux qui a rassemblé une centaine de personnes.

Présidée par Nadine KERSAUDY, Maire de Cléden-Cap-Sizun, cette réunion fût l’occasion de revenir sur les nombreux sujets de préoccupation des élus locaux de la ruralité. Inquiétude sur le déploiement de la réforme des rythmes scolaires, sur l’évolution de l’intercommunalité, répartition des dotations de l’Etat entre secteur rural et urbain, transports collectifs ou encore aménagement du territoire étaient au cœur des débats.

L’urbanisme a donné lieu à un intéressant exposé de Loïc PRIEUR, avocat à Brest et professeur à Paris IV, évoquant l’évolution de la jurisprudence et les risques juridiques encourus par les maires. Du concret, illustré par des exemples bretons, qui faisaient écho aux problèmes rencontrés par de nombreux maires. Ceux des communes littorales auront été particulièrement attentifs car les restrictions à l’urbanisation sont souvent difficiles à comprendre et contestables notamment en l’absence de co-visibilité avec le littoral, comme c’est le cas dans nos communes finistériennes souvent très étendues. Chacun s’accordait, sans remettre en cause le principe de la loi Littoral, à souhaiter des adaptations dans ces cas de figure. On a aussi soulevé la spécificité de l’organisation des communes bretonnes où hameaux, villages et bourgs n’ont pas toujours le même sens qu’en campagne ouverte.

Les élus régionaux de la Droite et du Centre sont convaincus de la complémentarité entre urbain et rural pour un développement du Finistère fondé sur une agriculture productive qui, comme les autres activités, a besoin de performances logistiques pour rester concurrentielle : RN.164 et TGV jusqu’à la pointe finistérienne sont toujours nos priorités.