Quelle Décentralisation pour la Bretagne ?

Mardi 29 janvier, Bernadette MALGORN a participé à la table ronde relative aux compétences économiques régionales lors du colloque organisé par l’Association Paris Breton. Ce fut l’occasion, pour la Conseillère régionale, d’évoquer les enjeux du projet d’acte III de décentralisation à travers le prisme de la situation économique bretonne. Une région aujourd’hui confrontée à un triple décrochage :

  • Démographique, car en ne maintenant pas ses jeunes faute de perspectives d’emplois tout en accueillant parallèlement une population vieillissante, la Bretagne se dirige vers une économie résidentielle de moins en moins productive. D’où la nécessité de refonder les politiques de formation : cœur des compétences de la région,

  • Économique, dans la mesure où les piliers fondamentaux de l’économie bretonne sont désormais atteints : agriculture, agroalimentaire, automobile, industries TIC, tourisme, bâtiment avec pour corollaire une progression historique du chômage due à un défaut de stratégies et un manque d’anticipation,

  • Territorial, entre l’Ouest et l’Est breton, le centre et le littoral, résultant des non-choix de l’exécutif en termes d’infrastructures. Les politiques d’aménagement du territoire doivent, en effet, répondre aux problématiques de désenclavement en matière routière avec l’achèvement de la mise en 2×2 voies de la RN 164, ferroviaire en mettant Brest et Quimper à 3h effectives de Paris. Il est inacceptable de laisser entendre, par certains, que le nécessaire projet Bretagne Très Haut Débit puisse se substituer au TGV Breton!

Télécharger les Actes du Colloque-Paris-Breton

Ouest France – Édition du 31 janvier 2013

colloque-parisbreton-OF_31.01.13