Communiqué – Décentralisation : vers un choc de complexification

« Il y a quinze jours, le président du Conseil régional organisait un débat sur la décentralisation : nous l’avions qualifié de caduc. Aujourd’hui, c’est le projet de loi qui est devenu caduc », constate Bernadette MALGORN, présidente du groupe Droite & Centre de Bretagne.

« Lors de cette session extraordinaire, tous les membres de notre groupe ont souligné les contradictions des projets socialistes. Après dix mois d’une difficile gestation, le texte gouvernemental est retiré», explique l’élue finistérienne.

« Mais pour aboutir à quoi ? Trois lois étalées dans le temps : une pour les métropoles, l’autre pour les régions et enfin la dernière pour les « solidarités territoriales ». Nous passons de la décentralisation à la carte à une décentralisation à la découpe », dénonce Bernadette MALGORN.

« L’ambition louable de traiter ensemble la modernisation de l’Etat et des collectivités locales, portefeuille de Madame Lebranchu, est prise à contre-pied. Le gouvernement nous conduit tout droit vers un choc de complexification, c’est-à-dire plus de charges et plus d’impôts», prédit Bernadette MALGORN, alors que l’OCDE dans un récent rapport invite la France, pour retrouver de la croissance, à simplifier son organisation administrative en supprimant un échelon.

« Régionalistes, les élus groupe Droite & Centre de Bretagne veulent une simplification de la décentralisation pour donner de l’efficacité à l’action publique et relever les défis de la Bretagne, son désenclavement, le développement de ses entreprises, l’emploi », conclut la présidente du groupe d’opposition.

icone-pdfTélécharger le communiqué

Ouest-France  – édition du 6 avril

décentralisation-OF_6.04.13

7 jours – édition du 6 avril

décentralisation-7jours_6.04.13