Session du 18 avril : Discours de politique générale de Bernadette MALGORN

Session du 18 avril : Discours de politique générale de Bernadette MALGORNDans son discours de politique générale, Bernadette MALGORN, la présidente du groupe “Droite & Centre de Bretagne”, est intervenue sur la moralisation de la politique régionale et le futur acte de décentralisation.

“Ces dernières semaines, l’actualité politique nous assène des chocs : « choc de moralisation », « choc de simplification » sans oublier « une décentralisation en pièces détachées». C’est vrai la France est sous le choc. Sous le choc de la crise : économique, sociale, politique.”

Moralisation

La moralisation, ce n’est pas seulement s’intéresser à la situation personnelle de ceux qui détiennent un pouvoir mais surtout à la manière dont ils exercent ce pouvoir.

“Quand nous réclamons un guide des aides, quand nous dénonçons la multiplication des structures périphériques, quand nous voulons délibérer en séance publique sur les modalités d’attribution des crédits de la Région et les conditions d’octroi des subventions, voilà une façon concrète de moraliser la vie publique régionale.”

Simplification

La complexité est un mal qui empoisonne la vie des entreprises, des communes, des citoyens…

“Mais quand notre conseil régional, s’exprimant sans contrainte sur la décentralisation, se met à revendiquer un pouvoir règlementaire supplémentaire et préconise de donner un caractère prescriptif aux schémas régionaux – en contradiction d’ailleurs avec nos propres délibérations comme sur la charte foncière – il ne subit pas la complexité, il l’alimente.”

Décentralisation

Nous voilà passés de la décentralisation à la carte à la décentralisation à la découpe. Il aura fallu attendre neuf mois de travail pour voir transformé « le millefeuille territorial » en « saucisson territorial »

“Les réorganisations administratives doivent être fondées sur des projets concrets, sur un consensus breton vrai et non de façade. La décentralisation n’a pas pour but de satisfaire les élus, elle doit être orientée vers un seul objectif : rendre de meilleurs services aux meilleurs coûts à nos concitoyens”

icone-pdfTélécharger l’intégralité du discours