Session des 27/28 juin 2013 du Conseil Régional : Discours de politique générale de Bernadette MALGORN

Bernadette MalgornDans son discours de politique générale, Bernadette MALGORN, Présidente du groupe “Droite & Centre de Bretagne”, a rappelé les propos qu’elle tenait, déjà il y a 3 ans, quant à la crise économique que subit la Bretagne et a dénoncé le manque d’anticipation et les actions engagées par l’exécutif breton.

“Vous vous êtes installés dans un déni de la crise économique et vous n’avez pas pris les mesures énergiques qui s’imposaient. Alors que des signaux viraient au rouge, vous êtes restés inertes face aux fragilités structurelles de l’économie bretonne”.

Elle a également soulevé le complet décalage entre les rapports (Agriculture, Apprentissage, Internationalisation des entreprises…), soumis à l’assemblée au cours de cette session, avec la réalité économique de la région et les besoins des populations.

“Le contexte dramatique que traverse la filière animale en Bretagne aurait dû vous conduire à remettre en cause vos dogmes. Malgré l’échec de la nouvelle alliance, vous en rajoutez avec les contrats d’Agriculture Ecologiquement Performante”.

“Pour notre groupe, votre projet de réforme des aides à l’apprentissage est irresponsable pour l’emploi, l’économie, les entreprises et les jeunes eux-mêmes. Nous vous demandons solennellement de retirer ce rapport et d’ouvrir sur ce dossier un vrai dialogue avec les partenaires sociaux comme vous le suggère à l’unanimité notre assemblée consultative”.

Face à la baisse de la fréquentation touristique en Bretagne, elle a demandé la création d’une mission d’information et d’évaluation des politiques en faveur du Tourisme afin d’apprécier si elles correspondent bien aux attentes des professionnels pour ajuster l’offre touristique.

3ème région française pour les emplois de la Défense, directement impactée par le Livre Blanc et la future loi de programmation militaire, Bernadette MALGORN a proposé qu’un rapport soit préparé par le CESER afin d’engager un débat de l’assemblée

Enfin, faisant suite aux annonces de report du projet LGV, le Conseillère régionale en a appelé à une mobilisation totale du Conseil régional : “aujourd’hui vous nous proposez un voeu, je crains que vous ne receviez au mieux que de bonnes paroles ! A un voeu, je préférerais des actes : mettons dès aujourd’hui sur la table les 2Md€ qui feront basculer la décision, c’est à notre portée, cela fait 100M€ sur 30 ans en supprimant en équivalent des dépenses moins prioritaires.

Nous n’accepterons pas de voir l’Ouest breton sacrifié. C’est l’unité de la Bretagne qui est en cause, de la Bretagne administrative mais aussi de la Bretagne historique. Bretons, réveillez-vous”.

icone-pdfTélécharger l’intégralité du discours