Réaction au discours de politique générale du Premier Ministre

A l’issue de l’intervention du Premier ministre, on ne sait toujours pas comment le gouvernement va réaliser les 50 milliards d’économie, sauf à prélever 10 milliards supplémentaires  sur les collectivités locales et territoriales

Au delà de la compassion, des questions comme le chômage, l’avenir des retraites qui préoccupent les familles, n’ont pas été évoquées concrètement.

Pas un mot sur les infrastructures. L’avenir de la prolongation de la LGV vers Brest et Quimper sera-t-elle toujours l’objet d’un chantage à l’écotaxe ?

Enfin sur la réforme territoriale, nous n’y voyons qu’une fuite en avant institutionnelle pour masquer les problèmes que rencontrent les Français dans leur vie quotidienne.