Régionales 2015 : une primaire peut mobiliser les familles de la droite et du centre

La gestion du projet de réforme territoriale par le gouvernement tourne au grand cafouillage. Quant au report des élections régionales et départementales en décembre 2015, cela commence à ressembler davantage à des manœuvres politiciennes qu’à la volonté de doter notre pays d’une organisation administrative simplifiée et efficace pour relever les nombreux défis auxquels nous sommes confrontés. Les socialistes bretons, avec leurs positions contradictoires, participent à cette cacophonie au lieu de mobiliser leurs énergies pour redresser la Bretagne dont l’économie se dégrade toujours plus de mois en mois.

Dans ce contexte difficile, depuis quatre ans, le groupe d’union que je préside a apporté une contribution constante au sein de l’assemblée régionale pour défendre les grands dossiers bretons et nous continuerons jusqu’à la fin du mandat.

Face à cette situation dramatique, il appartient aux familles politiques de la droite et du centre de se mobiliser pour porter un projet alternatif afin de redresser la Bretagne. L’idée de François GOULARD d’organiser des primaires pour les prochaines élections régionales peut être un élément favorisant cette mobilisation et permettre aux Bretonnes et Bretons de s’exprimer au-delà des états-majors politiques parisiens. Pour que cette primaire soit vraiment mobilisatrice, elle doit être ouverte à tous les candidats potentiels de la droite et du centre, membres ou non d’un parti politique, et permettre à tous les Bretons qui se reconnaissent dans leurs valeurs d’y participer. C’est ainsi que se constituera un rassemblement autour d’un projet fédérateur pour remettre la Bretagne dans une dynamique de développement.

Ouest-France – édition du 21 juin 2014

primaires-régionales-OF_21.06.14