Réaction de Bernadette MALGORN aux propos tenus sur les salariés de Gad par le Ministre de l’Economie

Invité de Jean-Pierre ELKABBACH ce matin sur Europe 1, Emmanuel MACRON, ministre de l’Economie a déclaré à propos des salariés licenciés de l’abattoir GAD : « Il y a dans cette société une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. Pour beaucoup on leur explique : “Vous n’avez plus d’avenir à Gad ou aux alentours. Allez travailler à 50 ou 60 km.” Ces gens-là n’ont pas le permis de conduire. On va leur dire quoi ? Il faut payer 1 500 euros et il faut attendre un an  ».

« Par ses propos, le ministre de l’Economie a montré sa méconnaissance de l’industrie agroalimentaire bretonne. Dans ces entreprises il y a des femmes et hommes qui travaillent dur et se lèvent tôt le matin pour gagner leur vie. Les salariés de l’agroalimentaire ont su acquérir des compétences permettant à leurs entreprises d’obtenir des certifications aux normes européennes et américaines pour développer l’export», réagit Bernadette MALGORN, présidente du groupe Droite & Centre au Conseil régional de Bretagne.

« En ciblant les femmes, le ministre est par ailleurs tombé dans les stéréotypes que le gouvernement auquel il appartient entend combattre » conclut la féministe qu’est Bernadette MALGORN.