Brest-Quimper à 3 heures de Paris : la SNCF enterre le projet

« La création de lignes nouvelles permettant de mettre Brest et Quimper à trois heures de Paris ne se fera pas avant 2030 » révèle Bernadette MALGORN, Présidente du groupe Droite & Centre de Bretagne.

« L’avis de SNCF Réseau suite au débat public dit « LNOBPL », qui vient d’être publié au Journal Officiel du 6 juin, renvoie ce dossier majeur pour l’avenir de la Bretagne à de nouvelles études des dessertes du quotidien, alors qu’il s’agissait d’un projet d’envergure nationale relevant de l’aménagement du territoire » commente l’élue.

« Seule l’amélioration des performances de l’axe Rennes-Nantes semble trouver grâce aux yeux de SNCF Réseau dans le contexte incertain de la réalisation de Notre-Dame-des-Landes ».

« Une fois de plus, l’ouest breton est sacrifié ». En 2012 au moment où le Schéma National des Infrastructures de Transport avait été remis en question, Bernadette MALGORN rappelle qu’elle avait proposé, que le Conseil régional mette un milliard sur la table « pour prouver l’intérêt que la Bretagne attachait à ce projet et déclencher sa programmation prioritaire ».

« Aujourd’hui, les Bretons paient au prix fort la tiédeur de l’exécutif socialiste fait, mais pour nous le combat continue », conclut Bernadette MALGORN.

Le Télégramme – édition du 9 juin

lnobpl-telegramme_9.06.15

Ouest-France – édition du 10 juin

lnobpl-of_10.06.15