Quelle évolution de l’administration d’État serait souhaitable pour s’adapter à ces évolutions ? – 3

Sur le plan des ressources humaines, j’avais constaté dès les années 1990, étant préfète de département, les difficultés d’attirer et de fidéliser les fonctionnaires issus des grands corps de l’Etat dans ses services déconcentrés. Il y a des phénomènes de génération, d’intérêt du travail, l’évolution des missions. Un ingénieur des Ponts, à l’époque, il voulait faire des routes ! Les fonctions de l’État déconcentré évoluaient vers des fonctions de contrôle, ce qui est un métier en soi. Il aurait ...
Plus

Quelle évolution de l’administration d’État serait souhaitable pour s’adapter à ces évolutions ? – 2

La première fonction est la fonction d’ordre public, dans un sens large : la sûreté et la sécurité civile bien sûr, mais aussi la sécurité sanitaire et même l’ordre public social. Nonobstant les compétences des conseils départementaux, l’Etat ne peut esquiver sa responsabilité sur des sujets comme la maltraitance des personnes âgées, où il intervient alors en ayant un second regard sur l’exercice d’une compétence décentralisée. La sécurité est la première attente de la population : et cette atte...
Plus

Quelle évolution de l’administration d’État serait souhaitable pour s’adapter à ces évolutions ? – 1

LC : Quelle évolution de l’administration d’État serait souhaitable pour s’adapter à ces évolutions ? BM : On a essayé avec la réforme de l’administration territoriale de l’État (RéATE) de faire bouger les lignes. C’est la reconnaissance par l’Etat de la prééminence de l’échelon régional, et son corollaire, l’autorité du préfet de région sur les préfets de département, s’agissant des politiques publiques. L’idée directrice était que les fonctions et les contenus des politiques publiques ne de...
Plus

LGV : LE DRIAN dépassé par VIDALIES

« Dans neuf ans, il sera plus rapide d’effectuer un trajet Paris-Toulouse en train que Paris-Brest », constate Bernadette MALGORN, présidente du groupe Droite & Centre de Bretagne. «Il y a quelques mois, la majorité socialiste au conseil régional et en haut lieu le gouvernement nous ont fait croire que l’Etat n’avait plus les moyens pour financer les projets de ligne à grande vitesse. Pourquoi ce qui était impossible hier, le devient aujourd’hui alors que la Bretagne est la région la plus p...
Plus

Etudes d’impact sur l’aménagement du territoire rural

LC : Qui aurait dû mener ces études d’impact ? BM : C’est la responsabilité au premier chef des administrations de l’État : les échelons centraux pour une vision globale sur le volet économique, en lien privilégié avec la profession, et les échelons déconcentrés, en relation avec les collectivités territoriales, pour une mesure de l’impact sur le terrain. Il y a eu des travaux mais trop technocratiques, et pas de nature à motiver les décideurs politiques dont les prises de positions ont répondu...
Plus