Quelle Bretagne dans un monde ouvert ? partie 10

Intervention bernadette Malgorn à l'association Bretonne. Quelle Bretagne dans un monde ouvertFait urbain et métropoles

On se plait à décrire la Bretagne comme une terre de villes moyennes et de pays où l’urbain et le rural s’équilibrent. Mais cela fait plus de trente ans que la population bretonne vit majoritairement en ville. Ce sont aujourd’hui les trois-quarts des Bretons qui sont des citadins. Et si l’on s’en tient aux sept agglomérations de plus de 50 000 habitants, elles regroupent plus de la moitié de la population.

Si l’on observe les trajets domicile-travail, on s’aperçoit de la réalité du phénomène de métropolisation en Bretagne. Des villes comme Landivisiau ou Saint-Pol-de-Léon sont autant tournées vers Brest que vers Morlaix dont elles sont cependant beaucoup plus proches. Et ne parlons pas de la métropole rennaise dont la zone d’attraction s’étend jusqu’aux portes de Saint-Malo.

Ces nouveaux espaces auxquels ne correspond encore aucun mode de gestion démocratique sont cependant le creuset de la vie de la majorité de nos compatriotes. Qu’ils habitent au centre de la métropole, dans ses périphéries ou dans des bourgs ou villes moyennes plus excentrés, ils participent d’un même bassin de vie économique, culturelle et, pour finir, politique. J’avais avancé cette analyse en présentant ma candidature aux élections régionales de 2010. J’ai été longtemps la collaboratrice de Philippe Séguin et j’ai partagé l’essentiel de ses convictions. La famille politique à laquelle je me rattache a trop longtemps en Bretagne négligé le fait urbain, considérant que la grande ville était désormais vouée à la gauche et que nous pouvions tenir sur des fiefs ruraux et de villes moyennes. Ma candidature à Brest témoigne de la nécessité pour des équipes partageant nos convictions de s’investir là où vivent la majorité des Bretons. On ne peut remettre la Bretagne sur la voie de la dynamique économique et de l’emploi sans une alternance au Conseil régional. Et cette reconquête passe par la reconnaissance par nos amis du fait urbain et métropolitain.

A suivre… Économie résidentielle ou économie productive

MALGORN Bernadette, « Quelle Bretagne dans un monde ouvert ? », in Association Bretonne 2014, Nantes 141e Congrès, Tome CXXIII, pp 217-232, Atelier Liv’Edition, 2014