Session d’octobre 2015 : Discours de politique générale de Bernadette MALGORN

La dernière session du Conseil Régional, fut l’occasion pour Bernadette MALGORN, Présidente du groupe Droite & Centre de Bretagne, de dresser un bilan de la mandature socialiste 2010-2015 ayant contribué au décrochage breton : renoncement au désenclavement de la pointe bretonne, creusement du fossé Ouest-Est, occasion manquée pour la réunification, attentisme et défaut de réponse aux crises agricole et agroalimentaire, manque d’anticipation et d’ambition concernant les ports et EMR, absence de choix clairs sur l’apprentissage, diminution des crédits à l’enseignement supérieur et la recherche…

” Monsieur le Président, je n’ai pris que quelques exemples pour illustrer ce que notre groupe a appelé dès 2010 le décrochage breton et contre lequel nous voulions lutter.

Nous avons eu parfois le sentiment de prêcher dans le désert. Nous ne sommes plus les seuls à faire le constat. Ces deux dernières années d’éminents universitaires, acteurs socio-économiques, militants de la Bretagne, ont produit trois ouvrages : « Secoue-toi Bretagne », « Bretagne en crises » et « Le nouveau défi armoricain » qui partagent ce diagnostic.

Alors que notre groupe tirait la sonnette d’alarme depuis 2010, en 2013, la colère populaire vous a rattrapé avec le mouvement des Bonnets rouges. Pour éteindre l’incendie, le gouvernement a inventé à la hâte le Pacte d’avenir. Un Pacte qui a fait pschitt.

Nous avons dénoncé le triple décrochage démographie, économique et territorial.

Votre politique n’a rien fait pour les réduire.

Une Bretagne dont la pointe occidentale s’éteindrait même doucement, c’est pour nous aussi inacceptable qu’une Bretagne amputée.

 La Bretagne foisonne de talents.

Qu’avez-vous fait des talents de la Bretagne ? et bien demain ils se lèveront !”

Télécharger l’intégralité de l’intervention icone-pdf