Bernadette Malgorn condamne les violences contre la police et les commissariats brestois

Bernadette MALGORN condamne avec la plus grande fermeté les violences et insultes à l’encontre des forces de police et les dégradations contre les commissariats brestois, commises par une minorité de casseurs qui ne respecte ni la République, ni ses symboles.

Aurions-nous oublié avec quel dévouement et abnégation nos policiers et gendarmes exercent leur mission dans des conditions difficiles au péril de leur vie ?

Aurions-nous oublié leur action exemplaire au moment des attentats islamistes et chaque jour encore face aux menaces qui pèsent sur notre pays et sur nos concitoyens ?

Aurions-nous oublié ces centaines de policiers victimes, morts ou blessés, et leurs familles ?

Tout cela serait-il oublié ?

Non, l’immense majorité des Brestois et de Français savent ce qu’ils doivent à nos forces de sécurité qui dans notre démocratie sont notre rempart contre la démagogie et la violence.

Partout sur notre territoire, force doit rester à la loi de la République !