Rythmes scolaires, éducation prioritaire : quelle mise en œuvre des réformes Blanquer à Brest ?

rythmes scolairesA l’occasion du conseil municipal de Brest du 30 juin dernier, Bernadette MALGORN  a salué l’intérêt des projets présentés par Jean-Michel Blanquer, le nouveau ministre de l’Education nationale et s’est enquise de leur mise en œuvre à Brest.

« Les orientations figurant dans le décret (n° 2017-1108) relatif « aux dérogations à l’organisation de la semaine scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires publiques », paru ce 27 juin, sont intéressantes car elles offriront aux collectivités et aux communautés éducatives une plus grande souplesse dans leur organisation des temps scolaires et ouvriront des expérimentations sur la semaine à quatre jours. On nous annonce aussi une évaluation scientifique durant l’année scolaire 2017/2018. Ce sera une excellente chose. Nous souhaitons être informés des initiatives que vous envisagez et être associés au suivi de l’évaluation dont le principe est enfin arrêté. Comme le recommande le ministre, ce sujet doit être traité dans plus large concertation locale : parents d’élèves et équipes pédagogiques ainsi que les élus locaux. »

Bernadette MALGORN avait écrit au maire le 12 mai 2017 pour connaître ses intentions sur les rythmes scolaires. La réponse de M. Cuillandre du 29 juin était lapidaire.

Bernadette MALGORN rappelle que si les familles ont besoin de stabilité, elles restent cependant peu convaincues par l’application de la réforme Peillon notamment en maternelle.

Au cours du conseil, le maire lui-même puis sa nouvelle adjointe à l’éducation, Mme Emilie Kuchel, ont apporté de premiers éléments de réponse : évaluation connue à la rentrée, dédoublement de CP à Jean de La Fontaine, négociations en cours pour deux autres classes.

Un nouveau courrier a été adressé à Mme Kuchel le 1er juillet 2017.