Bernadette MALGORN salue le retour de l’arbre d’hélice de la Jeanne d’Arc

C’est au cours de la cérémonie organisée pour fêter l’entrée de la ville de Brest au rang des villes d’art et d’histoire,  que  l’arbre d’hélice de l’emblématique porte-hélicoptères Jeanne d’Arc a été déposée aux Capucins, à l’endroit même où cette pièce majeure du plus célèbre bâtiment de notre Marine nationale avait été usinée.

Les élus Rassemblement pour Brest, Bernadette MALGORN, sa présidente, Bruno SIFANTUS   et Véronique BOURBIGOT,  participaient à  cette cérémonie dédiée à la mémoire de la construction navale  brestoise.

Des instants solennels, particulièrement émouvants, pour le contre-amiral (2S)Bruno SIFANTUS, qui a été le pacha de « La Jeanne » et a aussi œuvré comme directeur d’études stratégiques au sein de l’ex DCNS, aujourd’hui Naval Group

Chaque jour il fait profiter le Rassemblement pour Brest de son expérience  et son expertise en matière de défense et sur l’ancrage de Brest comme pôle majeur de l’industrie d’armement française.

 

 

La Jeanne d’Arc

Le Porte-hélicoptères « Jeanne d’Arc » (R97)  fut construit par l’arsenal de Brest de 1959 à 1961. Mis à flot sous le nom provisoire de La Résolue, il reçut le nom de Jeanne d’Arc le 16 juillet 1964 au désarmement de son prédécesseur, le croiseur école Jeanne d’Arc.

« La Jeanne  » était sans doute  le bâtiment  français le plus connu à l’étranger, avec ses 44 missions sur toutes les mers du globe, et des escales dans 85  pays.  La Jeanne d’Arc faisait office  d’ambassadrice de la France et chacune de ses escales était un évènement dans les pays visités.

La Jeanne d’Arc est rentrée de son ultime mission le 27 mai 2010 et a été retirée du service le 7 juin 2010. La dernière cérémonie des couleurs a quant à elle eu lieu le 1er septembre 2010.