La mobilisation en faveur d’ARKEA continue


Depuis de nombreux mois le Rassemblement pour Brest est mobilisé en faveur du projet d’indépendance du Crédit mutuel Arkéa.

Rappelons pour mémoire qu’une délégation du Rassemblement pour Brest, conduite par Bernadette MALGORN, présidente, et Véronique BOURBIGOT, conseillère départementale avait défilé, le 17 mai dernier à Paris ( de Bastille à Bercy)  aux côtés des salariés.

A l’issue de ce rassemblement devant le ministère à Bercy, Bernadette MALGORN avait été reçue, avec une délégation, par le cabinet du ministre de l’économie et des finances.

Pour les élus du Rassemblement pour Brest, la mobilisation continue.

C’est ainsi que le 2 juillet, acteurs politiques et économiques se sont donnés rendez-vous à l’initiative de Charles CABILLIC à West Web Valley à Guipavas pour  échanger avec Jean-Pierre DENIS, président, et Ronan LE MOAL, directeur général d’Arkéa,  sur le nouveau schéma d’organisation du futur groupe indépendant.

Ce schéma, comme  a tenu à le rappeler Jean-Pierre DENIS, ” respecte l’identité coopérative, mutualiste et territoriale du groupe et le capital d’ARKEA restera la propriété des sociétaires

Les Caisses locales resteront des sociétés coopératives. Elles seront propriétaires du groupe et participeront à la détermination et la mise en œuvre des orientations stratégiques du groupe. Elles conserveront la responsabilité des activités coopératives, des missions de représentation du sociétariat et de facilitation à l’accès aux services bancaires et financiers.

Les activités bancaires seront, quant à elles, réalisées par ARKEA qui conservera son statut de société anonyme coopérative.

Chaque société coopérative locale sera associée à une agence locale qui retracera son activité bancaire et lui permettra de continuer à suivre et accompagner son activité au niveau local.

Ce tandem constituera le socle de la future organisation du groupe ARKEA clarifiant les rôles et responsabilités des parties prenantes internes.

Le groupe ARKEA conservera son identité coopérative et mutualiste

Les mécanismes de solidarité financière et de mutualisation des risques entre l’ensemble des entités du groupe ARKEA seront maintenus. Ils sont le garant de l’unité du groupe ARKEA et de la protection de chacune de ses composantes que sont les clients, les sociétaires, et les sociétés coopératives locales.

Les règles de gouvernance coopérative – une personne, une voix – seront conservées à tous les niveaux de l’organisation.

Ce schéma sera présenté dans les prochains jours aux instances représentatives du personnel, puis soumis au vote des Caisses locales à l’automne prochain, en vue d’aboutir à la mise en place d’un groupe coopératif et territorial, aux valeurs mutualistes, indépendant du reste du Crédit Mutuel. ”

Relire également les articles suivants :

 

Bernadette Malgorn et Véronique Bourbigot avec Jean-Pierre Denis, président d’Arkéa (manifestation à Paris le 17 mai 2018)