Transports : une haute qualité de service pour tous

Les piétons doivent pouvoir marcher sur les trottoirs sans craindre d’être bousculés par les deux-roues. Et les cyclistes circuler sur la chaussée sans être frôlés voire renversés par les véhicules. Quant aux voitures, elles doivent pouvoir circuler en ville de façon fluide et stationner facilement. Les transports publics doivent être organisés en complémentarité avec les modes individuels correspondant aux besoins des habitants.

En 2019 Brest Métropole choisira l’exploitant du réseau des transports jusqu’en 2027. Aujourd’hui, les entreprises financent largement les transports par une taxe. A Brest elle est quasiment au maximum. Nous sommes opposés à son augmentation qui pénalise l’emploi.

L’équipe Cuillandre parle d’une  nouvelle ligne de tram ou d’un busway et veut décider avant les élections de 2020.  Elle veut aussi des ascenseurs urbains, un transrade, peut-être des téléphériques ? Sans avoir étudié les besoins de déplacements dans l’agglomération. Sans avoir demandé aux entreprises et administrations leurs plans de mobilité.

Face à la surenchère, notre objectif reste l’accès pour tous à une haute qualité de service : pour les familles, les personnes âgées, les salariés, quel que soit le quartier de résidence ou de travail. Nous voulons y répondre par des transports souples et aménageables et par une tarification adaptée.

 L’enjeu est important. Il mérite un débat public, associant tous les élus. Nous le réclamons.

Notre choix, c’est la liberté. Pour Tous !

Bernadette Malgorn, présidente

et les élus du Rassemblement pour Brest

 

 

Tribune du Rassemblement pour Brest –  octobre 2018 n° 213  parue dans SILLAGE