Silo de Bunge à Brest : Bernadette Malgorn interroge le Préfet du Finistère

C’est dans un courrier en date  du 9 mars 2019, que Bernadette MALGORN, présidente du Rassemblement pour Brest,  interroge le préfet sur la situation à l’usine Bunge située au port de commerce de Brest.

“Le 27 février dernier, un début d’incendie s’est déclaré dans l’un des silos de l’entreprise Bunge, au port de commerce de Brest. Les informations transmises notamment par la société propriétaire, mais aussi par les services de l’Etat, n’ont pas complètement levé les incertitudes sur cet incident.

J’ai moi-même rencontrée des représentants de certaines associations de protection de l’environnement du quartier de Saint-Marc, particulièrement attentives à l’activité des sites industriels sensibles soumis au PPRT *.

Elles m’ont fait part de leurs inquiétudes et leurs questionnements qui restent encore vifs malgré la tenue en sous-préfecture de Brest ce 8 mars d’une réunion d’information. En effet, les informations parues dans la presse locale semblent indiquer la présence d’émanations de méthane dans le silo. Elles seraient cependant, selon vos services, sous contrôle ramenant le « risque d’explosion à son niveau minimal ».

La révélation que l’entreprise Bunge aurait dû faire venir (notamment de Montoir) l’azote nécessaire au refroidissement pose aussi la question des moyens immédiats en matière de sécurité des sites sensibles.

Dès lors des interrogations demeurent sur la nature même de l’incident, sur la situation présente et les risques encourus, auxquelles Il est nécessaire d’apporter des réponses précises pour rassurer la population et les acteurs économiques du port de commerce.

Je vous remercie par avance de bien vouloir m’apporter les éléments me permettant d’apprécier la nature de l’incident, sa maîtrise et les moyens mis en œuvre pour faire cesser définitivement le risque, les délais estimés pour un retour à la normale, l’impact environnemental notamment sur la qualité de l’air, les actions d’ores et déjà prévues pour, le moment venu, l’évacuation des matières contaminées, sans que celles-ci m’interfèrent sur la qualité de la rade et le milieu.

* PPRT (plan de prévention des risques industriels)

 

Brest. Silo de Bunge : Bernadette Malgorn monte au créneau

Publié le 12 mars 2019 à 15h24

Le Télégramme

Bernadette Malgorn, présidente du groupe Rassemblement pour Brest. (Photo archives/Le Télégramme)

Chef de file du groupe d’opposition Rassemblement pour Brest, Bernadette Malgorn a décidé ce vendredi d’écrire au préfet pour demander des éclaircissements quant à la situation chez Bunge depuis le 27 février, date à laquelle un départ d’incendie s’est déclaré dans un silo contenant 1 500 m3 de graines de soja.

« Les informations transmises par la société propriétaire, mais aussi par les services de l’État, n’ont pas complètement levé les incertitudes sur cet incident », estime l’ancienne préfète de Région. Expliquant avoir rencontré des représentants d’associations de protection de l’environnement, elle lui notifie que « des inquiétudes et questionnements restent encore vifs ».

Quid des moyens en matière de sécurité des zones sensibles

Soulignant ensuite que l’entreprise Bunge « a dû faire venir, notamment de Montoir (près de Saint-Nazaire, NDLR), l’azote nécessaire au refroidissement du silo », elle pose la question « des moyens immédiats en matière de sécurité des sites sensibles ».

Enfin, elle demande que lui « soient apportés des éléments permettant d’apprécier la nature de l’incident, sa maîtrise et les moyens mis en œuvre pour faire cesser définitivement le risque, les délais estimés pour un retour à la normale, l’impact environnemental, notamment sur la qualité de l’air, et les actions d’ores et déjà prévues pour, le moment venu, assurer l’évacuation des matières contaminées ».