Hommage au président Jacques CHIRAC

C’est avec  une profonde émotion et tristesse que  Bernadette Malgorn et les élus du Rassemblement pour Brest ont appris le décès du président Jacques Chirac.

Jacques Chirac était un  gaulliste, tant par la défense de l’indépendance de la France,  que par son souci  de  lutter contre  la fracture sociale et territoriale.

Il l’avait montré en 2003 en refusant  de s’aligner   et d’engager la France dans la guerre d’Irak.

Il fut aussi le premier à alerter l’opinion internationale lors du Sommet de la Terre de Johannesburg en 2002 sur la dégradation de l’environnement. Chacun se souvient de ses paroles : «  Notre maison brûle et  nous regardons ailleurs ».

Jacques Chirac était proche du peuple de France, à l’écoute des agriculteurs, des travailleurs, des gens fragiles. Il a voulu lutter contre la fracture sociale en engageant des politiques fortes pour la rénovation urbaine dont Brest a largement bénéficié.

Déjà en 1988,  alors premier ministre,  Jacques Chirac était venu à Brest le 5 février signer la Charte de développement économique, qu’il avait voulu, avec Georges Lombard et Georges Kerbrat  dotant  notre agglomération de grands équipements comme le Pont de l’Iroise, les établissements d’enseignement supérieur comme l’Enib, Isamor, les infrastructures  de désenclavement  aéroportuaires et routières…

A titre personnel, Bernadette Malgorn se souvient avec émotion que c‘est le président Chirac qui l’avait nommé préfète de la région Bretagne.

Le Rassemblement pour Brest présente à Bernadette Chirac et sa famille ses sincères condoléances.