Quelle évolution de l’administration d’État serait souhaitable pour s’adapter à ces évolutions ? – 1

LC : Quelle évolution de l’administration d’État serait souhaitable pour s’adapter à ces évolutions ? BM : On a essayé avec la réforme de l’administration territoriale de l’État (RéATE) de faire bouger les lignes. C’est la reconnaissance par l’Etat de la prééminence de l’échelon régional, et son corollaire, l’autorité du préfet de région sur les préfets de département, s’agissant des politiques publiques. L’idée directrice était que les fonctions et les contenus des politiques publiques ne de...
Plus

Etudes d’impact sur l’aménagement du territoire rural

LC : Qui aurait dû mener ces études d’impact ? BM : C’est la responsabilité au premier chef des administrations de l’État : les échelons centraux pour une vision globale sur le volet économique, en lien privilégié avec la profession, et les échelons déconcentrés, en relation avec les collectivités territoriales, pour une mesure de l’impact sur le terrain. Il y a eu des travaux mais trop technocratiques, et pas de nature à motiver les décideurs politiques dont les prises de positions ont répondu...
Plus

Les attentes du monde rural par rapport à l’action publique – 2

Lorsque j’étais préfète de Lorraine, région dont 37 % de la superficie est occupée par la forêt, surface ayant même tendance à s’étendre, j’ai dû gérer la grande tempête de 1999 et ses conséquences. C’était l’occasion de restructurer une filière de production. La France est déficitaire en bois alors qu’elle a un potentiel. Mais cela suppose des arbitrages qui ne sont acceptables que s’ils résultent de choix clairs et respectés dans la durée. La conséquence de ces non-choix apparait de manière...
Plus

Crise agricole : encore une réunion pour rien !

A l’invitation du Président du Conseil Régional de Bretagne, une réunion exceptionnelle de la Commission Economie sur la crise agricole et particulièrement de la filière porcine, s’est tenue mercredi 9 septembre à Rennes. Compte tenu de l’importance du sujet, Pierrick MASSIOT y avait convié les Présidents des groupes politiques de l’Assemblée régionale. « Notre groupe était au complet », souligne Bernadette MALGORN, Présidente du groupe Droite et Centre de Bretagne, ainsi que Delphine DAVID, He...
Plus

Plan de soutien à l’élevage : une réponse ordinaire à une crise extraordinaire

Au lendemain de l’annonce du Plan gouvernemental d’urgence pour l’élevage, Bernadette MALGORN, revient sur les mesures de soutien proposées par Stéphane LE FOLL à destination aux éleveurs en difficulté. « Le gouvernement socialiste apporte une réponse ordinaire à une crise qui est loin de l’être ! » dénonce, Bernadette MALGORN, Présidente du groupe Droite et Centre de Bretagne. « Si les mesures d’urgence permettront de soulager un temps les trésoreries des exploitations les plus en difficult...
Plus