Bernadette MALGORN et la LGV : Les minutes des Bretons ont-elles moins de valeur que celles de Parisiens ?

Pour Bernadette MALGORN, présidente du Rassemblement pour Brest, la publication du nouveau  rapport Duron  pour le comité d'orientation des infrastructures  est inacceptable pour la pointe bretonne. et a créé une certaine émotion dans l'Ouest breton. Certes il ne s'agit que d'un rapport de proposition. La décision finale incombera au gouvernement et au parlement. Pour Bernadette MALGORN  qui vient de saisir le  gouvernement (Edouard Philippe, premier ministre, Nicoals Hulot, ministre de la tr...
Plus

Bernadette MALGORN veut la relance de la LGV pour Brest

Après  l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, annoncé par le gouvernement  le 17 janvier dernier et l'évocation par le Premier Ministre de compensations pour l'Ouest, Bernadette MALGORN, présidente du Rassemblement pour Brest, a profité   du conseil de la Métropole du 26 janvier 2018, pour demander la relance du projet de Ligne à Grande Vitesse  mettant enfin Brest à 3h00 de Paris. Nous publions ci-après son intervention :   "Monsieur le Président, « Notre-Dame-...
Plus

Bernadette MALGORN veut le réexamen de la desserte ferroviaire à grande vitesse.

C'est à l'occasion de l'ouverture  des nouvelles assises de la mobilité, par la ministre des transports,  que Bernadette MALGORN a  relancé  le débat sur la desserte ferroviaire à grande vitesse de la pointe bretonne. Pour Bernadette MALGORN, présidente du Rassemblement pour Brest,  les acteurs politiques et  économiques, comme l'ensemble de la population,  ne peuvent pas se satisfaire  de la situation actuelle. Cette nouvelle  concertation constitue donc une opportunité. Elle doit  perm...
Plus

Attractivité de la pointe bretonne : préparer 2050 avec un vrai TGV

A la veille de l’inauguration de la LGV Le Mans-Rennes, Bernadette MALGORN a évoqué le désenclavement de notre pointe bretonne, condition de son attractivité. D’après les prévisions démographiques de l’Insee à l’horizon 2050, la Bretagne gagnerait d’ici 2050 près d’un million d’habitants. Mais des retraités plus que des actifs. Et le Finistère reste en retrait. « Ces nouvelles projections de population ne permettent pas de remettre en cause le diagnostic que je fais depuis plusieurs an...
Plus