Propos liminaires : Soutien à la SILL

Bernadette MalgornConseil de Brest Métropole
14 octobre 2016
Intervention de Bernadette MALGORN

Monsieur le Président,

Ne vous inquiétez pas !
Je ne vais pas évoquer ici Brest Evénements Nautiques.
J’ai reçu une lettre du maire de Brest m’indiquant qu’il lui était « interdit par les textes régissant le positionnement des élus dans les structures associatives » de répondre à une élue municipale sur la gestion de cette association largement subventionnée. J’imagine que le président de Brest métropole sera dans la même posture qui n’a évidemment aucun fondement juridique.
J’ai aussi reçu une lettre d’un chef d’entreprise brestois prestataire de cette association qui paraît disposer d’importantes informations sur le fonctionnement interne de cette structure. Mais comme notre collègue Bruno Sifantus a été informé qu’une réunion du Conseil d’administration de l’association serait bientôt convoquée, nous pouvons espérer que l’ordre du jour permettra au président de l’association de répondre aux nombreuses questions pendantes. Ne croyez pas que nous soyons indifférents à un élément significatif de l’attractivité de notre métropole.
Car notre priorité c’est le développement de l’activité économique et de l’emploi. Un rapide coup d’œil au dernier numéro de Sillage- canal historique- donne à penser que vous avez résolu l’équation du succès s’agissant du commerce dans l’agglomération. Puissiez-vous avoir raison !
Notre préoccupation aujourd’hui porte sur la capacité de notre agglomération à accueillir et développer non seulement des activités de service mais aussi des activités industrielles. Nous pensons tous ici au projet de développement de la SILL sur la zone de Lavallot, entreprise qui illustre une agriculture et une industrie agro-alimentaire bretonne productive, compétitive, exportatrice et écologiquement responsable. Chacun connaît les vicissitudes qu’a connues ce projet, porteur d’activité et d’emplois. Il se heurte encore aujourd’hui à des oppositions dont on ne discerne plus en quoi elles se réfèrent à l’intérêt général.
Vous connaissez notre vigilance en matière de respect de l’environnement, de la biodiversité et de l’étalement urbain, s’agissant de l’extension que nous estimons disproportionnée des zones d’habitat. Nous avons pris des positions très claires sur le Restic, le Costour et le Stang-Alar.
Nous avons en revanche soutenu les projets métropolitains permettant de développement de l’activité notamment industrielle, au cas précis la zone de Lavallot.
C’est pourquoi nous avions, 48 heures à l’avance comme le stipule notre règlement intérieur, déposé un vœu appelant à un soutien, que nous espérions unanime, à la réalisation par la SILL d’une usine de production de poudre de lait. Nous avions pris soin de rédiger notre vœu dans les termes les plus consensuels pour permettre à cette unanimité de se manifester.
Nous avons pris connaissance ce matin d’un vœu des groupes de gauche, dont le PDF a été créé ce matin à 10h.24, et qui ressemble au nôtre comme un frère. Il en diffère cependant par des rajouts en forme d’hymne au SCOT, à la stratégie métropolitaine, au PLU facteur 4 et à l’action de BMA, tous sujets sur lesquels vous connaissez nos réserves.
La mesquinerie de votre démarche ne nous empêchera pas de nous joindre à l’unanimité dont nous avons suscité le mouvement dans notre assemblée.
Je vous remercie.